Museo Carlo Bilotti

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Aranciera (Orangerie)

I. Caffi, Orangerie, 1834, huile sur papier porté sur toile, Rome, Museo di Roma

L’Orangerie de Villa Borghèse, aujourd’hui le siège du Museo Carlo Bilotti, a une histoire séculaire et de grand intérêt, à cause des nombreuses transformations qui, pendant les années, en ont modifié en substance soit la tenue soit les fonctions. Elle était déjà présente dans cette zone, avant la réalisation de la Villa Borghèse par le cardinal Scipion (1576-1633), comme résidence de prestige de la noble famille des Ceuli ; l’édifice a connu ses majeurs fastes dans le dernières décennies du 1700 avec Marcantonio IV Borghèse (1730-1800). A la lumière des nombreuses transformations subies par la villa, en effet il a fait agrandir et décorer à nouveau l’édifice, par un groupe nombreux d’artistes célèbres, qui l’ont rendu l’axe portant du nouvel arrangement de la zone, caractérisée par la présence du spectaculaire Jardin du Lac. Le nom aussi a été changé et le Casino a été nommé «des Jeux d’Eau » en soulignant sa fonction ludique, siège d’événements et de fêtes mondaines très célébrés dans les chroniques de l’époque.
Mais il s’agissait d’une période glorieuse destinée à une courte vie à cause des canonnades désastreuses subies pendant les batailles qui ont causé la chute de la République Romaine en 1849. Réduite en ruines et après reconstruite très librement, privée de toutes traces de sa riche décoration, elle a été arrangée comme Orangerie, c'est à dire comme un abri d'hiver pour les vases d’agrumes. En 1903, à l'époque du passage de propriété de Villa Borgèse à la Mairie de Rome, elle était le siège de bureaux et d’habitations; elle a abrité ensuite un institut religieux et successivement, à partir de 1982, les bureaux communales.
Les travaux réalisés pour transformer l’Orangerie en Musée ont permis de rendre lisible à nouveau ce qui restait de sa structure originaire, en récupérant certaines pièces occultées par le temps, et donnant l’occasion de reconstruire complètement, pour la première fois, l’histoire de l’édifice.

de nouveau au menu facilité.