Museo Carlo Bilotti

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Editorial
10/05/2006

Après des décennies d’utilisations inadéquates et une restauration complexe, l’édifice de l’Orangerie ouvre au public pour recueillir les œuvres d’art contemporain que le généreux et passionné collectionneur Carlo Bilotti a voulu donné à la ville de Rome. Il s’agit des œuvres collectées pendant les années de fréquentation et d’amitié avec les artistes les plus remarquables de notre époque. Parmi les œuvres de la donation, il y a le considérable noyau d’œuvres par le pictor optimus Giorgio De Chirico, à coté des œuvres de Gino Severini, Andy Warhol, Larry Rivers et Giacomo Manzù.
Le projet du Musée, fruit de la collaboration entre la Mairie de Rome et le collectionneur Carlo Bilotti, qui a changé radicalement l’aspect de l’ancienne Orangerie, a une double fonction : exposer en permanence les œuvres données, dans les salles arrangées exprès, et offrir des expositions itinérantes des artistes les plus significatifs de notre temps, en collaboration avec les institutions publiques et privées.
Il s’agit d’un projet qui fait partie d’un intérêt renouvelé pour l’art contemporain, qui à Rome dispose déjà d’un circuit vivant et prestigieux et qui a maintenant un ultérieur lieu de rencontre et d’expérimentation.
Comme premier exemple de cette fonction promotionnelle, en parallèle avec l’inauguration du Musée, on a aussi présenté au public une exposition des œuvres de trois grands artistes contemporains, Damien Hirst, Jenny Saville, David Salle. Il s’agit des travaux commissionnés par Carlo Bilotti pour la création d’une chapelle laïque, lieu de réflexion et de recueillement, interprété à travers une extrême subjectivité.

Alberta Campitelli, Dirigeant de l’U.O. Villas et Parcs Historiques

Vidéo - Museo Carlo Bilotti
Vidéo - Musei in Comune

de nouveau au menu facilité.